Le Mot du Maire


Le Mot du Maire

Chères & Chers Administrés,

 

Cette année encore la rentrée s’est parfaitement déroulée. Après concertation avec l’équipe enseignante, l’équipe municipale d’animation et les parents d’élèves, nous avons décidé de remettre en place la semaine de quatre jours d’école. Notre centre de loisirs sera donc ouvert toute la journée du mercredi. Sur le temps du midi, c’est notre équipe d’animation qui aura à sa charge l’encadrement de tous les enfants de notre groupe scolaire.

 

Pour cette rentrée, en collaboration avec notre partenaire la Caisse des Allocations Familiales, nous avons travaillé sur la modification des tranches tarifaires de nos services liés à l’enfance et jeunesse. Nos barèmes étaient très anciens et n’avaient pas été recalculés depuis plusieurs années. Nous avons intégré l’accueil Péri-centre (Garderie le matin de 7H00 à 8H30 avant le centre) dans le tarif « accueil de loisirs ». Grace à la prise en compte d’un taux d’effort, conseillé par la CAF et voté en Conseil Municipal, nous avons ajusté les tarifs, en fonction des revenus, au plus près du pouvoir d’achat de chacun des foyers.

Pour continuer, suite à la réception de quelques plaintes désobligeantes, je dois vous apporter quelques éclaircissements sur le fonctionnement et les habitudes de vie des gens du voyage.
En effet, je peux comprendre le mécontentement de certains mais ne peux laisser dire que la Commune ne fait rien lorsqu’une famille toute entière vient s’installer sur notre Commune.
En effet, dès le premier jour de leur arrivée, les services de la Gendarmerie sont avisés de la présence non autorisée de ces personnes sur un terrain appartenant à la Commune.
Un élu accompagné du policier municipal et des gendarmes se rend alors sur le camp afin de leur demander de partir puis, procède à l’identification des véhicules et personnes  présentes sur ce campement interdit. Nous demandons alors aux gendarmes de passer tous les jours sur le camp.

 

Il existe une procédure spécifique et des  critères précis pour obtenir l’évacuation d’un campement illicite de gens du voyage (qui relève des pouvoirs du Préfet et non de ceux du Maire).
Malheureusement, le temps que cette procédure soit mise en œuvre, ils sont repartis. Ils sont habitués à ce type de situation et c’est la raison pour laquelle ils partent en général au bout de 7 jours pour aller s’installer dans une autre commune. Je regrette, tout comme vous, la gêne que vous occasionne leur présence, mais soyez sûrs de notre vigilance.

L’entretien de notre Commune est un sujet qui entraîne quelques déceptions et mécontentements chez certaines et certains d’entre vous.
Comme je le dis régulièrement, il faut vraiment apprendre à vivre avec quelques mauvaises herbes autour de nous, accepter que certaines herbes soient hautes, ou bien à l’instar de nombreux Bonnevillois, faire le nettoyage soit même devant sa propriété. Aujourd’hui, nous utilisons un désherbeur thermique et essayons d’autres outils, d’autres méthodes de désherbage. Nous ne pouvons pas faire tous les secteurs de la Commune avec un même et seul outil. De plus, confrontés aux baisses de dotations de l’état, nous ne pouvons pas nous permettre d’embaucher de nouveaux agents. Au final, il nous manque du temps pour combattre cette végétation. Sachez que nous faisons de notre mieux avec les moyens que nous avons, ceci est un problème National ! Merci de votre compréhension.

 

Une autre source de contrariété, dont nous aurions pu nous passer, est celle des travaux de voirie réalisés sous la direction de la Communauté de Communes.
Comme vous, j’ai pu constater un travail sale et négligé. De plus, aucune purge ou correction n’ont été effectuées. Nous avons été prévenus quelques jours avant les travaux de l’arrivée des entreprises, bref, nous avons subi ces interventions sans préparation, sans pouvoir réagir. Je viens de demander au Président de la CCPC de stopper tous travaux de voirie sur la commune, tant qu’il n’y aura pas eu de concertation avec nos services et moi-même. Il n’y a rien de plus désagréable que de ne pas maitriser des travaux qui se déroulent chez nous.

 

Pour ce qui est des travaux dont nous avons la maîtrise, vous avez pu observer que:

– Les travaux de sécurisation aux abords de l’école sont terminés.
– L’aménagement des plateaux surélevés au hameau de Cativet est réalisé et réceptionné.
– Les travaux concernant le cabinet médical sont terminés eux-aussi.
Notre Médecin et sa femme Infirmière sont installés et nous travaillons déjà sur d’autres projets en espérant la venue d’autres professionnels de santé.

 

Je souhaite maintenant pousser un « coup de gueule » contre quelques adolescents qui ont décidé de ne pas adhérer à nos structures municipales ou associatives, culturelles ou sportives, et préfèrent trainer, détériorer et même brûler le mobilier urbain, pénétrer dans des propriétés privées pour y dérober salons de jardin, vélos et même barbecues.
De plus, ces derniers temps, en guise de dernière mode, des familles ont acheté ou bien laisser leurs enfants acheter une petite moto cross, occasionnant nuisances sonores et agacements de plusieurs de nos riverains. Pour rappel, il est complètement interdit de rouler sur route avec ce genre de moto, elles sont non homologuées, et encore plus inquiétant non assurées.
Bref, vous l’avez compris, j’éprouve beaucoup de colère envers ces jeunes, mais aussi envers leurs parents qui bien souvent les autorisent à rester dehors (c’est à dire errer dans les rues) jusque minuit, une heure du matin, voire plus. Car vous vous doutez bien que la plupart de ces méfaits se produisent la nuit.

 

Nous avons vraiment besoin de vous pour nous renseigner et nous signaler tous types de dérapages. Je vous encourage même à faire le 17, notre brigade de gendarmerie est bien au courant de nos différents dossiers, et sera à même de nous renforcer.

 

Je vous souhaite à nouveau une bonne rentrée et vous redis mon attachement à la qualité de vie de chacun dans notre petite bourgade.

 

Sincère dévouement.
Olivier RIOULT